top of page

Pratique du pendule : les conventions.

Après la prise en main du pendule , parlons des conventions. Les conventions sont l’interprétation des mouvements du pendule. Une fois établies et travaillées, elles seront fixes. Elles ne changeront pas, même si vous changez de pendule.
Souvent, on dit que lorsqu’un pendule gire ou tourne dans le sens horaire (sens des aiguilles d’une montre), que cela signifie OUI et inversement. MAIS c’est totalement faux.

Le pendule peut faire plusieurs mouvements : suivre une ligne (verticale, horizontale, oblique), girer à gauche ou à droite, s’arrêter, ou vous indiquer une direction (le pendule « tire » plus dans un sens que dans l’autre. En cas de doute demandez-lui le sens). Il existe au moins cinq possibilités.

Comme vu dans l’article « le pendule est-il un objet magique ? », votre conscient va poser une question fermée (réponse par OUI ou NON) à votre inconscient. Ce dernier va répondre.

Le premier type de conventions sera appelé conventions actives. On se dit que si la réponse à donner est oui, il faut que le pendule tourne dans le sens horaire. Ici, notre conscient dit à notre inconscient que si il veut nous dire OUI, il se doit de faire girer vers la droite le pendule.

Le second type de conventions sera appelé conventions passives. On demande à notre inconscient quel sera le mouvement pour chaque réponse.

Je conseille plus que très vivement d’utiliser les conventions passives. Le fait de poser une question est un acte conscient, puis on reste avec l’inconscient pour avoir une réponse. Basculer sans cesse entre le conscient et l’inconscient peut-être source à erreurs.

Maintenant que vous avez décidé quel type de conventions vous allez utiliser, il nous faut fixer les différentes possibilités de réponses. Dans le cas des conventions actives, je vous laisse faire. Pour ce qui est des passives, voici quelques idées :
Afin de connaitre le signe de votre réponse OUI, maintenez votre pendule au-dessus de votre table. Et posez-vous la question : « ceci est-il une table ? », refaite plusieurs fois cet exercice, en posant la question pour d’autres objets dont la réponse ne peut être que OUI.
Faite de même avec une réponse qui ne peut être que NON.
Pour ne pas trop vous lassez, vous pouvez demander si c’est une chaise en bois, si le verre est vide,…

Puis faites un tableau de 3 lignes et 2 colonnes. Le titre de la première colonne est « à quoi je pense ?». Le titre de la seconde sera « comment ? ».
Dans la première case , inscrivez : OUI, POSITIF, PLEIN.
En maintenant votre pendule au-dessus de cette case, pensez à tout ce qu’il y a dedans. Observez comment se comporte votre pendule et marquez la réponse dans la colonne en face sous l’intitulé « comment ? » : Une rotation ? il va vers l’avant ? de façon horizontale ? ….

Faite de même avec une deuxième ligne. Dans la première case, inscrivez : NON, NEGATIF, VIDE.
Puis marquez la façon de faire de votre pendule.

La troisième ligne : PEUT-ETRE, QUESTION MAL POSEE, NE PEUT REPONDRE.

Après plusieurs jours, vous serez interpréter les mouvement de votre pendule. La façon de votre inconscient à vous répondre à une question par l’affirmative peut être une oscillation (verticale, horizontale, oblique), une rotation dans un sens ou l’autre, se mettre à l’arrêt… Il se peut aussi qu’il gire vers la droite, comme beaucoup de monde. La raison est simple, c’est que le sens horaire est entré dans les croyances jusqu’à l’inconscient.

Une fois de plus, une fois cette pratique acquise, vos conventions ne changeront jamais.


11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page